logo-ecima

Le Syndicat des fabricants de ouate de cellulose alerte le Ministère de la Transition écologique sur les conséquences de la baisse des primes CEE pour les professionnels de l’isolation et les ménages

Dans un courrier daté du 8 février 2022 adressé à M. Alexandre DOZIÈRES, Sous-directeur de l’efficacité énergétique et de la qualité de l’air au Ministère de la Transition écologique, M. Emmanuel BAVOUSET, Président du Syndicat des fabricants de ouate de cellulose en France ECIMA, interpelle le gouvernement sur les conséquences inquiétantes de la baisse des primes CEE pour les professionnels de l’isolation et pour les ménages français.

 

Baisse brutale des ventes d’isolants liée à la fin des primes CEE

L’ECIMA tire la sonnette d’alarme face à la baisse brutale des ventes d’isolants : les ventes de capots de protection de spots encastrés, qui reflètent la tendance générale du marché sur tous les types d’isolants en combles, sont en chute de 80% depuis le mois d’octobre par rapport à l’année précédente, tandis que le volume de ouate de cellulose s’effondre de 50% sur la même période. Une chute des ventes directement liée à la baisse des primes CEE initiée mi-2021 pour faire fuir les éco-délinquants.

Pour l’ECIMA, les mesures adoptées par le gouvernement pour mettre fin aux primes CEE sont trop brutales et mettent en difficulté la filière, tout comme les ménages français qui peinent à isoler leur logement, à l’heure où les prix de l’énergie sont au plus haut et pénalisent le pouvoir d’achat des consommateurs.

« Le risque à court terme est de voir une partie des acteurs de la filière disparaître et, avec eux, le savoir-faire acquis ces dernières années. Le résultat sera indéniablement une chute de la qualité des travaux et donc de la performance des bâtiments rénovés, ce qui est exactement l’inverse de notre objectif commun », avertit M. Emmanuel BAVOUSET.

 

Conserver des CEE attractifs pour les ménages modestes

Dans l’objectif de soutenir la filière de l’isolation et de préserver le pouvoir d’achat des consommateurs, l’ECIMA sollicite un entretien au Ministère de la Transition écologique et demande la stabilité des dispositifs CEE, avec notamment la mise en place d’un calendrier progressif pour la diminution des aides à l’isolation, ainsi que le maintien de CEE attractifs pour les ménages les plus précaires.

Le Président de l’ECIMA réclame par ailleurs que les organisations professionnelles des industriels et des installateurs, qui analysent la réalité des chantiers et veillent à la qualité des travaux d’isolation, soient associés aux discussions concernant les primes CEE.

 

Le courrier de M. Emmanuel BAVOUSET à M. Alexandre DOZIÈRES daté du 8 février a également été adressé à :

Cabinet Logement

David JUIN, Conseiller Rénovation énergétique et Construction
Guillem CANNEVA, Directeur de cabinet adjoint

Cabinet Transition Ecologique

Jack AZOULAY, Directeur de cabinet
Alexandre CHEVALLIER, Conseiller Énergie et Climat

Cabinet Economie, Finances et Relance

Charlotte GOUNOT, Conseillère chargée de la Relance, de la Transition écologique et du Suivi de l’exécution des réformes

Premier Ministre

Stanislas REIZINE, Conseiller technique Energie
Cédric LORET, Conseiller technique Logement

Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC)

Olivier DAVID, Chef du service climat et efficacité énergétique

Annick Billon, Sénatrice de la Vendée

magazine-bati-visibilite-2022

Téléchargez le mag Bâti Visibilité !

52 pages de conseils et astuces pour développer la présence de votre entreprise du bâtiment sur le web