logo-ecima

L’ECIMA élit un nouveau Bureau et dévoile ses ambitions pour la filière de l’isolation en ouate de cellulose

A l’occasion de son Assemblée Générale du 16 février 2022, l’ECIMA, l’Association des fabricants d’isolants en ouate de cellulose, a élu un nouveau Bureau et a dévoilé ses ambitions pour soutenir la filière de l’isolation en ouate de cellulose.

ECIMA-Charles-Kirie-Mars-2022
Charles KIRIÉ, Président de l'ECIMA
ECIMA-Christophe-Bourgouin-2022
Christophe BOURGOUIN, Secrétaire de l'ECIMA

Un nouveau Bureau

Le 16 février dernier, les adhérents de l’ECIMA ont élu un nouveau Bureau, constitué de deux nouveaux entrants :

  • Charles KIRIÉ (Président d’Iso Green Group) est élu Président. Il succède à Emmanuel BAVOUSET, qui assurait la présidence par intérim.
  • Christophe BOURGOUIN (Directeur d’usine chez CSI – Groupe Soprema) est élu Secrétaire / vice-président
  • Jean-Pol CAROFF (Directeur d’usine chez Cellaouate) conserve sa fonction de Trésorier

Le nouveau Bureau de l’ECIMA est élu pour une durée de 12 mois.

 

Des ambitions fortes pour la filière de la ouate de cellulose

Réunie autour de ce nouveau Bureau, l’ECIMA nourrit des ambitions fortes pour les années à venir, autour de 4 objectifs majeurs :

1. Promouvoir les qualités et les performances distinctives de la ouate de cellulose par rapport aux isolants conventionnels

« La ouate de cellulose possède d’excellentes qualités et performances, notamment en termes de déphasage, de capacités biogéniques (stockage du CO2) et de résistance à l’écoulement de l’air. Ces qualités et ces performances méritent à être connues et reconnues », déclare Charles KIRIÉ, Président de l’ECIMA.

2. Informer et convaincre les professionnels de toute la chaîne de décision de choisir l’isolation en ouate de cellulose

La proximité avec les entreprises de pose est dans l’ADN de l’ECIMA depuis sa création. L’association édite d’ailleurs régulièrement des guides pratiques, des mémo techniques et des vidéos didactiques pour sensibiliser les applicateurs aux avantages de la ouate de cellulose et aux bonnes pratiques fixées par les DTU.

« L’enjeu est désormais d’informer les prescripteurs comme les bureaux d’études des qualités et des performances de la ouate de cellulose, notamment dans le cadre de la RE 2020, et de les convaincre de l’intégrer dans leurs projets », ajoute Charles KIRIÉ.

3. Contribuer à la promotion des isolants et matériaux biosourcés

« Nous sommes entrés dans une nouvelle ère : celle du biosourcé. Alors qu’il n’était pas pris au sérieux il y a encore quelques années, le biosourcé est aujourd’hui considéré comme un véritable mode de construction. Il est aussi de notre rôle de contribuer à faire connaître ses applications, ses qualités et ses performances afin de les faire adopter par les professionnels et le grand public », poursuit Charles KIRIÉ.

Membre de l’Association des Industriels de la Construction Biosourcée (AICB), l’ECIMA représente et promeut la construction biosourcée aux côtés des représentants des autres isolants de la filière (fibre de bois, chanvre, lin, coton recyclé, paille de riz, etc.).

4. Porter la voix de la filière isolation auprès des pouvoirs publics

En février dernier, l’ECIMA a été l’une des premières organisations professionnelles de l’isolation à alerter le gouvernement sur les conséquences de la baisse des primes CEE pour la rénovation de logements. Dans les mois et les années à venir, l’ECIMA continuera de porter la voix de tous les professionnels de l’isolation auprès des pouvoirs publics, de manière à soutenir la filière.

magazine-bati-visibilite-2022

Téléchargez le mag Bâti Visibilité !

52 pages de conseils et astuces pour développer la présence de votre entreprise du bâtiment sur le web