logo-ecima

Soufflage de ouate de cellulose en combles perdus : l’ECIMA sensibilise les professionnels aux bonnes pratiques du NF DTU 45.11

ECIMA-memo-video-soufflage-combles-perdus-ouate

Face à l’intérêt de plus en plus important des professionnels pour les matériaux biosourcés, l’Association des fabricants de ouate de cellulose ECIMA diffuse son mémo technique et une vidéo explicative pour sensibiliser les professionnels de l’isolation aux bonnes pratiques lors du soufflage de ouate de cellulose en combles perdus, selon le NF DTU 45.11.


Un guide des bonnes pratiques au format vidéo

Dans une vidéo animée de moins de 5 minutes disponible sur la chaîne Youtube de l’ECIMA, l’association présente les principales règles à suivre lors de l’isolation des combles perdus par soufflage de ouate de cellulose. Elle s’inspire ainsi du NF DTU 45.11 publié en mars 2020.

De l’équipement à porter à l’affichage obligatoire en passant par les étapes préparatoires au soufflage, la vidéo résume les 10 points à retenir :

  • Équipement obligatoire
  • Reconnaissance du comble
  • Distance de sécurité autour des conduits de fumée
  • Traitement des dispositifs électriques
  • Protection des éclairages encastrés
  • Traitement des trappes d’accès
  • Repérage de la hauteur d’isolant
  • Soufflage de la ouate de cellulose
  • Fiche de chantier
  • Étiquette tableau électrique

 

Un mémo technique à télécharger

Cette vidéo s’accompagne d’un mémo technique illustré recto/verso facile à lire et à retenir. Ce mémo peut servir de rappel à la suite de la formation des professionnels dans cette technique de mise en œuvre traditionnelle. Il est disponible en téléchargement libre sur le site internet de l’ECIMA.


Des bonnes pratiques pour des chantiers conformes et durables

Si le soufflage de ouate de cellulose représente aujourd’hui 20 % des travaux d’isolation de combles en France, l’ECIMA souhaite accompagner les professionnels dans leur formation sur ce matériau biosourcé en proposant des contenus courts, adaptés et qualitatifs.

La formation de ces nouveaux partenaires garantit une isolation thermique et acoustique durable, et un savoir-faire valorisé après les dérives liées aux éco-délinquants de « l’isolation à 1 euro ».

L’association prépare d’ailleurs de nouvelles vidéos de présentation de l’ensemble des techniques de mises en œuvre de la ouate de cellulose, dont l’insufflation (en murs et rampants) et la projection humide (en murs). Ces vidéos seront disponibles d’ici la fin de l’année sur la chaîne Youtube de l’ECIMA.

 

La ouate de cellulose, l’isolant biosourcé sur lequel miser

Grâce à sa polyvalence et ses performances techniques, la ouate de cellulose est l’isolant biosourcé sur lequel miser pour répondre aux enjeux de la RE2020. Issue du recyclage, sa matière première est biosourcée (naturelle et renouvelable). Son indice carbone est négatif et ses performances thermiques apportent un confort immédiat en hiver comme en été.

Avec un déphasage jusqu’à 2,5 fois supérieur à celui d’une laine minérale soufflée, la ouate de cellulose retient la chaleur près de 10 heures là où les isolants conventionnels la retienne moins de 4 heures.


Un isolant polyvalent

La ouate de cellulose sous sa forme en vrac peut être soufflée en combles perdus, insufflée sous des rampants, dans les murs et les planchers, ou projetée humide en murs. Ces différentes techniques d’application lui permettent de répondre à tous les projets de construction ou de rénovation.

La vidéo des bonnes pratiques lors du soufflage de ouate de cellulose en combles perdus et son mémo technique sont disponibles en téléchargement gratuit sur le site www.ecima.net.

mag-bati-visibilite-2021

Téléchargez le mag Bâti Visibilité !

32 pages de conseils et astuces pour développer la présence de votre entreprise du bâtiment sur le web